Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Video,musique & Culture Chaoui

  • : Culture Chaoui - Vidéo Chaoui - Musique chaoui - Chanson chaoui
  • Culture Chaoui - Vidéo Chaoui - Musique chaoui - Chanson chaoui
  • : Culture chaoui, vidéo Chaoui et musique chaoui, chanson chaoui. Vous trouverez des éléments multimédias sur les Chaouis en général, sur L'Aures , l'est algérien.
  • Contact

Recherche

Archives

17 juillet 2011 7 17 /07 /juillet /2011 13:14

 

Fête chaoui :

C'est par la musique que commença la scène, les gens rassemblent et MARIAMA dansa sous une haute surveillance assurée par des soldats déguises a l'africaine.



Le publique curieux s'intègre à fond, un d'eux osa à kidnapper MARIAMA, mais les soldats la récupèrent rapidement en tirant le kidnappeur sous piqures d'épines vers AR (le lion) ou il sera torturer ou il payera une amande. Avant de se disperser les présents s'amusent en suivant les scènes ci-apres.



LES SCENES:


Le combat: Après une petite confrontation, un soldat tue un autre, un troisième s'approche de la victime en lui soufflant le pied de la façon du boucher.



Le lavage: Les soldats s'avancent un apres l'autre MARIAMA tenue debout pour se mettre sous ses pieds pour lui prouver leurs obeissance et leurs fidelité.



La prière: Les soldats se mettent à genou un après l'autre après avoir sauter le précédent.



Les personnages:

1-MARIAMA: c'est le rôle principal assuré par un jeune travesti (garçon qui porte des vêtements féminines).



2-CHIABES (les vieux): ce sont les soldats qui assurent la protection de MARIAMA et sa récupération, chacun de ces CHIABES a son propre nom:KOULBIS , DJIN BLANC, BOUHLAOUA, MAKHLI ARCHOU. Ces derniers portes des vêtements usés (garnies par des boites rouillées de conserve) et des masques fabriques par une peaux ovine ou bovine sèche, tandis qu'il peuvent mettre tout ce qui est attractif et inhabituel pour avoir un nouveaux et unique look.



3- ARR (le lion): son rôle c'est la torture physique des kidnappeurs qui ne payent pas l'amande.



4-ALGHEM: c'est le chameau.



5-ELKARD (singe): il porte des vêtements noirs centré par une ceinture blanche, sa queue est striée du noir et blanc.



De la fête Achoura



Cette cérémonie s'étend de l'océan atlantique jusqu'au NIL. Le sens de l'humeur est le point commun avec des petites différences de personnages. au MAROC par exemple MARIAMA est remplacer par THOUDHAYETH la juive qui est accompagnée par une autre femme THAOUAYA la nègre, et d'autre animaux: la vache, le chameau, l'étalon.....et les soldats appelés: IMEACHAR



Plusieurs histoires se diffèrent sur l'origine de cette tradition mais ce qui est unique et très sure c'est les empreintes africaines bien évidentes et enrichies de pratiques religieuses et symboliques (dominer par des symboles). MARIAMA symbole de féminité et de reproduction et de honnêteté, un être situé entre le devin et l'humain, un être en chaire et en os fascinant, séduisant par sa beauté cachée et sa silhouette fine qui pousse les gens à essayer leurs chance pour l'avoir auprès d'eux, mais les soldats vigilants les empêchent de la garder pendant longtemps.



Se déguiser c'est vouloir faire tout ce qui est interdit son savoir l'auteur, car se laver avec les urines (la merde) ne peut être classer que dans l'inhabituel et l'anormal.



Ces gestes, ces pratiques, ces mouvements, cette prière humourstique est aussi un refus des valeurs sociales et une arme qui brise les tabous en cassant les enchainements de l'ordre et de l'autorité.



Le spectateur fait partie du festival, lui aussi sait les lois des jeu, et sait qu'il peut être à n'importe quel moment la cible des épines des CHIABES (soldats) et quoique lui arrive il n'a qu'a pleurer sa malédiction sans y penser réclamer, car cet espace est celui de l'anarchie totale, un espace sans valeurs ni ontre, et c'est le seul endroit qui s'échappe à toute autorité (torture physique, payement d'amandes).



Ce festival remonte à des ères très lointains de l'histoire antique de l'être humain, son origine religieux, mystérieux, précède toute religion divine mais il s'est adapté avec après disparation des croyances qui les ont crié.



Saad SAAD

T'kout, la mémoire des siècles

Source : Ugzelmad

Partager cet article

Repost 0
Published by video chaoui - musique chaoui - culture chaoui - dans * Evènements
commenter cet article

commentaires